Offre valable dès 59€ d’achat jusqu’au 31 mai 2022. Non cumulable avec d’autres offres promotionnelles en cours sauf les avantages fidélité. Non cumulable avec les bons d'achat du Reward Shop. Non valable sur les marques points rouge, les abonnements, les cartes cadeaux, les éditions limitées, la Fabrique en ligne, les livres et le lisseur Steampod. Si vous êtes abonné à la box, la réduction s'applique en remplacement de votre avantage abonné.

Comment prendre soin de sa peau tatouée ?
A la une   Le 21/04/2022

Comment prendre soin de sa peau tatouée ?

Ça y est, vous avez enfin décidé de sauter le pas et de faire ce fameux tatouage dont vous rêviez tant ! Cette petite œuvre d’art corporelle sera encrée sur votre corps pour le restant de votre vie et vous souhaitez qu’elle ne perde jamais de son éclat du premier jour ! Alors c’est parti, on vous dit tout pour prendre soin de votre nouveau tatouage dans le temps, étape par étape...

Avant la séance

Avant toute chose, il est important de bien préparer la zone que vous avez décidé de tatouer. En effet, les conditions doivent être optimales pour la réalisation de votre tatouage tant, pour vous que pour votre tatoueur. 

 

  • Règle n°1 : au soleil je ne m’exposerai pas.

Effectivement, il serait compromettant et douloureux de choper un vilain coup de soleil sur la zone. Alors les deux semaines précédant l’intervention, on se couvre et on évite comme la peste les rayons UV !

  • Règle n°2 : ma peau je ne gommerai pas. 

Et oui, on évite scrupuleusement l’exfoliation et les gommages qui viendraient affiner et fragiliser votre peau. À l’inverse, n’hésitez pas à l’hydrater généreusement les jours précédant votre séance !

  • Règle n°3 : de la l’alcool je ne boirai pas. 

L’alcool risque en en effet de fluidifier la circulation du sang, voire de dilater vos vaisseaux. Cela favoriserait la sensibilité de votre peau et les saignements durant votre séance. On évite également les anticoagulants et tous les types de drogue.

 

En sortant du salon

C’est fait, vous êtes tatoué ! Félicitations, vous venez d’orner votre corps d’une nouvelle œuvre d’art. À présent, le tout est d’en préserver la beauté et les couleurs afin qu’elles durent dans le temps. Considérez que vous allez devoir vous occuper de votre tatouage comme d’une plaie à soigner. Du moins les premières semaines. Nous vous conseillons bien sûr de suivre à la lettre les précieuses recommandations de votre tatoueur, mais nous ne sommes jamais trop informé alors on vous redonne quelques conseils à suivre : 

Vous voilà donc en train de passer la porte du salon, fraîchement tatoué. La première étape est de garder votre pansement 3 à 6h après votre passage sous le dermographe afin d’éviter que des bactéries ou saletés ne s’infiltrent sur la peau à vif. 

Après avoir appliqué soigneusement l’ensemble de vos soins, vous pouvez également remettre un pansement, pas trop serré, pour la première nuit afin de ne pas laisser la peau à vif à l’air libre.

 

Les 10-15 jours suivants

Durant les premières semaines, soyez très vigilant quant à l’évolution de votre tattoo ! On compte sur vous pour appliquer les soins avec sérieux bien sûr ! Concernant le nettoyage, nous vous conseillons de laver la zone tatouée 2 à 3 fois par jour avec une solution antiseptique et un savon neutre sans parfum ni allergènes. On évite également de positionner le jet d’eau directement dessus et on préfère un gant de toilette légèrement humidifié ou un coton doux. Au sujet des gestes à effectuer, que ce soit pour le nettoyage ou le séchage, on ne frotte pas, mais on tapote délicatement.

Peu de temps après votre passage au salon, la phase de cicatrisation va débuter et il est fort probable qu’une croûte apparaisse. Ne cherchez surtout pas à l’enlever ou à y toucher, il s’agit d’une étape tout à fait normale et nécessaire ! Il se peut cependant que la zone vous démange, mais il est crucial de se retenir afin de ne pas perturber le processus ou d’abîmer votre tatouage. Dans certains cas, une réaction inflammatoire, de type rougeurs et gonflements, apparaît, mais inutile de s’inquiéter, les symptômes disparaissent généralement au bout d’une semaine. Passé ce délai, nous vous suggérons fortement de demander un avis médical et de recontacter votre tatoueur. 

Après quelques jours, pensez à masser 1 à 2 fois par jour la zone avec une crème hydratante et nourrissante appliquée en couche fine. Vous pouvez également opter pour un baume cicatrisant afin d’accompagner la cicatrisation de votre peau. Ce processus dure généralement 2 semaines. Cette durée peut bien entendu varier selon l’emplacement de votre tattoo, votre type de peau ou vos antécédents médicaux.

 

Les interdits

Halte-là ! Prenez bien le temps de lire cette rubrique, elle vous dévoile les impairs à ne surtout pas commettre pour un tatouage net et durable à vie :

  • Règle n°1 : au soleil je ne m’exposerai pas.

Et oui, encore ! Le soleil fait partie des pires ennemis de notre peau et encore davantage lorsqu’elle est fragilisée. Alors on n’expose sous aucun prétexte son tatouage les 3 mois qui suivent sa réalisation ! Il serait dommage de risquer brûlures, pâlissement, hyperpigmentation des couleurs et coulures. Optez ainsi pour un vêtement ample, pas collant à la peau et non mouillé pour barrer les rayons UV. N’oubliez pas, quoi qu’il advienne, d’appliquer un SP50 afin de protéger le tatouage même lorsque la cicatrisation est terminée et même si vous avez la peau foncée.

  • Règle n°2 : dans l’eau je ne me baignerai pas.

Qu’il s’agisse d’un bain à la maison, d’une trempette dans l’océan ou de quelques brasses dans la piscine, on proscrit la baignade ! On oublie également les séjours spa accompagnés de sauna et hammam, et ce jusqu’à cicatrisation complète du tatouage. Vous l’aurez donc compris, le mieux reste encore de ne pas se tatouer avant ou durant l’été

  • Règle n°3 : à mon tatouage je ne toucherai pas.

En dehors des soins quotidiens préconisés, ne touchez surtout pas à votre tattoo, et encore moins si vous ne vous êtes pas consciencieusement lavés les mains au préalable avec du savon et/ou une solution hydroalcoolique ! Ne grattez surtout pas vos croûtes et laissez votre tattoo respirer à l’air libre. Ne pratiquez aucune exfoliation ou gommage les premières semaines et évitez également toute manipulation ou contact qui pourrait s’avérer brutal tels que les sports de combat. 

  • Règle n°4 : aux substances je serai vigilant.

Veillez à éviter le contact avec toute substance qui pourrait venir altérer la peau de cette zone. Par cela, nous entendons les vêtements en matières synthétiques, les savons parfumés, les déodorants, les produits contenant de l’alcool…

 

Les soins à vie

Votre ou vos tatouages vont demander un entretien quotidien tout au long de votre vie afin de préserver leurs couleurs et leur netteté le plus longtemps possible. Mais pas de panique, rien de bien compliqué ! 

L’essentiel de vos soins journaliers consistera à hydrater et protéger. Appliquez de temps en temps une crème ou un baume hydratant pour éviter que la peau ne se dessèche. D’ailleurs, ce conseil est également applicable à l’ensemble de votre corps

Le deuxième point concerne la protection solaire. Appliquez un SP50 chaque jour où vous sortez et renouvelez l’opération toutes les 2h en cas d’exposition prolongée, notamment l’été.

Et voilà, vous êtes enfin parés pour orner fièrement vos magnifiques tatouages !

 

Le cas du henné

Le henné est un colorant d’origine naturelle et végétale extrait des feuilles d’une plante nommée Lawsonia inermis. On la retrouve entre autres, sur les rives orientales de la mer Méditerranée. Cette plante permet de donner naissance à 3 types de henné bien distincts : le henné neutre, le henné naturel (tous deux obtenus grâce au feuilles séchées réduites en poudre) et le henné noir. Ce dernier connaît un grand succès auprès des touristes en Inde, au Moyen-Orient et dans les pays du Maghreb. En effet, il s’agit d’une méthode de tatouage corporel indolore, éphémère, ne nécessitant aucun soin et a priori sans risque majeur pour la santé. Elle est souvent pratiquée directement par des artistes de rue ou proposée dans des lieux touristiques.

Le henné est-il réellement sans danger ?

La réponse est OUI et NON… On vous explique tout :

Le henné traditionnel naturel, souvent utilisé lors de cérémonies religieuses ou durant les mariages, présente des risques minimes pour la santé et peut être pratiqué sans risque.

Le problème vient essentiellement du henné noir proposé le plus souvent aux touristes en voyage désirant goûter à ce rituel. Il est important de noter que le henné noir n’existe pas dans la nature. Ce dernier est le résultat d’un ajout de paraphénylènediamine (PPD), une substance dangereuse proscrite en France et déconseillée par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé. Elle est couramment utilisée car elle permet d’obtenir une teinte bien noire, un séchage rapide et une meilleure tenue dans le temps. Le henné noir peut ainsi provoquer d’importantes réactions allergiques : de l’eczéma, des oedèmes, des cloques, l’apparition de papules, de vésicules le tout parfois accompagné de fièvre. Les cas les plus graves observeront des démangeaisons, de l’urticaire ou un oedème pouvant aboutir à un choc anaphylactique. Vous l’aurez saisi, le henné noir est à éviter ! Sachez que la réaction allergique survient généralement dans les 48 à 72h après la mise en contact avec le produit, et peut encore apparaître jusqu’à 15 jours après et, malheureusement, vous laisser des séquelles. En cas de cloques ou de plaies, vous pouvez en garder des cicatrices et des tâches. Par la suite, il se peut aussi que vous développiez une allergie pure et simple au PDD et à tous les produits (caoutchouc, crèmes solaires, colorations capillaires, teintures textiles…) en contenant.

Pour ne pas mettre votre santé en danger, nous vous suggérons de refuser l’application de tout tatouage au henné portant les mentions “henné noir” ou “henné noir naturel”. En outre, les artistes vous promettant un séchage rapide quasi instantané et une tenue de plusieurs semaines sont également à fuir. Dernière chose, n’appliquez jamais de henné sur la peau du visage et de la gorge, sur un coup de soleil ou une zone déjà tatouée.

Petite info : le henné pour coloration de cheveux est à distinguer de celui nocif pour la peau. Il est normalement fiable et sans risque, car fait avec du henné naturel, mais vérifiez toujours la composition du produit au préalable.

 

Que faire en cas de problème ?

Nous finirons par vous rappeler qu’en cas de doute, de douleur anormale ou d’aspect suspect de votre tatouage, quelle que soit sa nature, il est primordial de consulter dans les plus brefs délais votre tatoueur, un médecin, un pharmacien ou un dermatologue !

Écrit par Audrey Feillault le 21/04/2022

Rejoignez l'aventure Blissim
Livraison offerte

Livraison offerte

pour la box (sans suivi) / dès 49€ d’achat pour le shop

Heureuse ou remboursée

Heureuse ou remboursée

Retours gratuits sous 30 jours

Notre équipe à votre écoute

Notre équipe à votre écoute

Besoin d'aide ? Contactez-nous

Paiement

Paiement

100% sécurisé

Newsletter

Recevez toutes les actualités et les offres Blissim en avant-première

  • facebook
  • pinterest
  • youtube
  • instagram
  • tiktok

Moyens de paiement

visa
mastercard
maestro
american express

Modes de livraison

colissimo
click and collect
chronopost
laposte
mondial relay