Offre valable dès 49€ d'achat jusqu'au 30.04.2021. Non cumulable avec d'autres offres promotionnelles en cours et le parrainage. Non valable sur les marques points rouge, les coffrets, les abonnements, les cartes cadeaux, les éditions limitées, Splendist et la fabrique en ligne.

L’été healthy avec Claire Courtin-Clarins, fondatrice de C’Juice
A la une   Le 

L’été healthy avec Claire Courtin-Clarins, fondatrice de C’Juice

Blonde comme les blés, le teint frais, la mine reposée, riante et un brin enfantine, Claire Courtin-Clarins est un modèle de beauté simple et pure. Petite fille du fondateur de Clarins, elle a créé une boutique et un e-shop de jus comme des cures régénérantes. Elle nous parle de bienfaits de jus et donne ses meilleures astuces beauté.

Claire Courtin-Clarins est sans doute la meilleure ambassadrice de ses propres jus : la mine rayonnante, sans maquillage, tout juste coiffée, pas d’artifice mais beaucoup de douceur et de bonne humeur. La jeune fille a pour grand-père le fondateur de Clarins, un passionné de beauté qui lui a livré des astuces par dizaines. Architecte de métier, elle a fondé C’Juice, boutique de jus dans le 6e arrondissement à Paris et eshop pour le reste du monde.

Peux-tu nous dire ce qu’il y a dans les jus C’Juice ? En quoi sont-ils particulièrement boosteurs ?
Je suis quelqu’un qui fait très attention aux étiquettes et globalement à ce que je mange.  Avec C’Juice, je suis sûre des produits que nous faisons. On cherche à faire des produits d’une qualité irréprochable. Dans une bouteille de 360ml, il y a l’équivalent de 4 à 5 fruits et légumes. Nous n’ajoutons pas d’eau, les jus ne sont pas pasteurisés. On reçoit la marchandise le matin, on presse dans la journée en bouteille, on conserve au frais et le jus a une durée de vie de 5 jours.

Les jus sont bios ?
Que du bio et saisonnier. Du local au maximum. Nous travaillons avec plusieurs producteurs, dont deux sont en région parisienne. Tout n’est pas en France, mais on essaie.
Pour moi, ce sont de petites potions magiques. L’idée c’était de faire des recettes intelligentes.  Nos jus contiennent 50% de légumes au minimum pour réduire le taux de sucre. Un jus que j’adore, c’est l’Elixir Floral, aux fleurs de pensées sauvages… Il est parfait pour l’été.

D’où est venue l’envie de créer C’Juice ?
J’ai vécu pendant 3 ans aux Etats-Unis, en tant qu’architecte. C’est à ce moment-là que j’y ai pris goût. Il y a autant de bars à jus que de bars à ongles là-bas. J’adorais boire ces jus qui viennent d’être pressés, m’en acheter un juste avant ou après le sport. J’étais un peu addict à ce bien-être là. Pour moi, c’est comme un cadeau qu’on se fait.  En revenant en France, j’ai ressenti un vrai manque. Le faire chez soi c’est possible, mais ça prend beaucoup de temps, il faut beaucoup de fruits et légumes. Ma première idée, c’était d’ouvrir une boutique en bas de chez moi, pour moi.

Avec qui travailles-tu pour élaborer tes recettes ?
Mon père m’a beaucoup poussée à rencontrer des nutritionnistes. C’est hyper intéressant de parler avec eux, la nutrition ça touche vraiment à l’humain. Et puis j’ai travaillé avec Jean-Pierre Nicolas, ethnobotaniste, c’est-à-dire expert en plantes, chez Clarins. C’était une rencontre déterminante pour C’Juice. C’est avec lui que j’ai pensé à introduire en plus des plantes dans les jus de fruits. Nous sommes la seule marque de jus détox qui utilise des plantes médicinales dans ses jus.

Comment intègres-tu les jus dans ton régime alimentaire ?
Je ne prends pas de vrai petit déjeuner, le matin je ne bois assez souvent qu’un jus. Puis un deuxième dans la matinée. Je prends aussi un jus dans l’après-midi, à la place d’un goûter. Le jus est dépourvu de fibres, c’est un peu comme une perfusion de micro-nutriments dans le sang. Avec des fibres ce serait diminué. C’est aussi intéressant de les prendre entre les repas.

Si ça remplace le goûter ou le petit déjeuner, tu n’as pas l’impression de te priver ?
Surtout pas. D’autant que j’adore manger. Je viens plutôt d’une famille de bons vivants, je ne suis pas végétarienne. Après, je suis complètement fan de légumes. Je m’extasie devant des ratatouilles. J’adore aussi le chocolat, hein, j’éprouve autant de plaisir ! Mais c’est un truc de famille, j’adore les trucs frais, bios… J’ai vraiment grandi avec ça.

Tu as des recettes beauté express version jus ?
On a travaillé avec Jean-Pierre Nicolas sur des shots “SOS” : en une gorgée on a un concentré en plantes. Il existe pour le moment 5 bienfaits :
Sos bikini hyper drainant et diurétique.
Sos antioxydant, jeunesse, à base d’herbe de blé, purifiant, vitalisant.
Sos éclat : Jean-Pierre Nicolas a associé des ingrédients dépuratifs et très riches en carotène.
Sos lendemain de fête, au radis noir et romarin, pas facile à boire mais hyper efficace !
Sos énergie, au gingembre et piment vert, ultra tonique.

Un peu comme des petits médicaments.

Ton grand-père, le fondateur de Clarins, t’a beaucoup marqué. Il t’a légué beaucoup de grands principes beauté.
Oui notre grand-père nous a éduqué de manière très ludique, en racontant des petites histoires.
Il s’amusait à nous dire que l’eau froide était son pire concurrent, parce que c’est ce qu’il y a de meilleur pour la jeunesse de la peau.
Nager, c’est hyper important pour galber et masser. Mon grand-père avait développé une machine, bien avant ses produits pour reproduire le mouvement de l’eau. C’était des choses qu’il avait remarqué sur ses soeurs.
Il nous a aussi appris à ne jamais frotter la crème sur le visage, mais à l’appliquer par pressions sur le visage, pour activer la circulation sanguine, parce que ce qui nourrit la peau c’est le sang. Il nous avait montré le geste, qui est une espèce de palper-rouler.

Tu as un rapport très sain à la beauté.
Il y a différentes manières de prendre soin de soi. Je me maquille peu, me coiffe peu, mais j’ai d’autres manières de prendre soin de moi. Je fais beaucoup de sport, je fais attention à ce que je mange…d’où les jus. Pour moi, la beauté, c’est le plaisir, c’est se faire du bien.

Tu as créé ton entreprise avec C’Juice. Qu’est-ce que tu retiens de cette expérience ?

Une phrase, qui est aujourd’hui écrite sur la tombe de mon grand-père : il disait que son succès avait été de s’entourer de gens plus intelligents que lui. C’était quelqu’un de très humble et c’est une phrase qui lui ressemble énormément. Pour ma part, je ne pensais jamais créer une entreprise, et c’est vrai que c’est extrêmement important de savoir choisir les bonnes personnes. Ne pas vouloir tout faire soi-même. Je n’ai pas de compétence dans l’aspect marketing et commercial.  Savoir déléguer. Mon grand père était quelqu’un de passionné, pas du tout commercial. Il a fait l’âme de Clarins, avec son bon sens et sa passion.

Qu’est-ce qu’une belle femme ?
C’est une femme heureuse. Le bonheur se gagne beaucoup avec la confiance en soi. C’est une femme bien dans son temps. La bienveillance rend belle, aussi.

Votre offre Birchbox X C’Juice : Recevez une Huile « Anti-Eau » de Clarins en cadeau pour tout achat d’une cure Deep Detox achetée sur C’Juice avec le code BIRCHBOXCJUICE.

Écrit par Ellie Roche  le 

Rejoignez l'aventure Blissim
$

Expédition rapide

On prépare votre colis en 24h

Heureuse ou remboursée

Ça arrive à tout le monde de se tromper

SAV & Pharmacien à l'écoute

Besoin d'aide ? Contactez-nous

Paiement

100% sécurisé

Newsletter

Recevez toutes les actualités et les offres Blissim en avant-première

?Aide