Offre valable dès 49€ d'achat jusqu'au 30.04.2021. Non cumulable avec d'autres offres promotionnelles en cours et le parrainage. Non valable sur les marques points rouge, les coffrets, les abonnements, les cartes cadeaux, les éditions limitées, Splendist et la fabrique en ligne. La box collector est une box offerte, valable une fois dans la limite des stocks disponibles, ne prenant pas en compte les contraintes liées au profil beauté et/ou à l'historique. Elle peut contenir des offres promotionnelles qui ont malheureusement expiré.

Comment identifier son type d’acné et bien le traiter ?
A la une   Le 

Comment identifier son type d’acné et bien le traiter ?

À moins que vous ne fassiez partie de ces (rares) chanceuses qui n’ont jamais un seul bouton et ne connaissent pas l’acné, cet article est fait pour vous !

La bonne nouvelle c’est que vous n’êtes pas seule. L’acné est la première maladie de peau en France. Elle touche actuellement 6 millions de français.es dont beaucoup d’adultes. Elle est due à une surproduction de sébum qui cause des inflammations et des infections des glandes sébacées.

Cependant, toutes les acnés ne sont pas les mêmes. Il est important de bien identifier et distinguer son type de boutons pour ensuite pouvoir s’en débarrasser plus facilement et éventuellement empêcher qu’ils ne reviennent.C’est important de bien connaître ses ennemis non ? L’acné c’est pareil !

D’OÙ VIENT L’ACNÉ ?

Premièrement, l’acné peut avoir des causes génétiques. Si vos parents en ont souffert, vous risquez d’en souffrir aussi. Il ne faut également pas oublier qu’il s’agit d’une maladie hormonale, cela explique pourquoi elle apparaît souvent à la puberté. Certains médicaments peuvent aussi provoquer ou aggraver l’acné… Toutes ces causes sont malheureusement indépendantes de notre volonté. La consultation d’un dermatologue est toujours conseillée car des solutions existent heureusement !

Pensez également que l’alimentation (trop de sucres ou trop de produits laitiers), le stress ou encore le tabagisme favorisent l’acné.Une bonne première étape est de commencer par travailler sur ces points pour améliorer la qualité de votre peau, même si, on le sait, c’est plus facile à dire qu’à faire…

Passons maintenant aux différents types d’acné. On vous explique tout !

Les différents degrés d’intensité de l’acné

Lorsque l’on parle d’acné, on pense surtout aux adolescents et aux transformations physiques hormonales liées à la puberté. En réalité, l’acné peut prendre différentes formes et toucher des individus de tous les âges. Elle peut même toucher les bébés et les jeunes enfants. Si, pour certains, une peau acnéique n’est qu’une étape de leur vie liée aux hormones, elle peut être un véritable calvaire pour d’autres selon son intensité.

Pour traiter efficacement vos boutons disgracieux, une solution : apprenez à reconnaître les différents types d’acné et la nature de vos boutons. Car les soins ne sont pas les mêmes en fonction des différentes formes d’acné, qu’elle soient légères ou sévères. Pour une action ciblés et efficace, déterminez les tendances de votre peau acnéique entre acné rétentionnelle, acné inflammatoire et acné kystique.

Une fois que vous aurez déterminé votre profil, vous n’aurez plus qu’à suivre nos conseils pour prendre soin de votre peau. Et dans tous les cas, adoptez les bons gestes d’hygiène au quotidien et résistez à la tentation : ne percez pas un bouton ou un point noir, vous pourriez accentuer l’inflammation.

L’ACNÉ COMÉDONIENNE ou RÉTENTIONNELLE

L’acné légère, aussi appelée acné rétentionnelle, touche une grande majorité des adolescents et des jeunes adultes, mais pas seulement. Les boutons et points noirs sont peu nombreux et localisés essentiellement sur le visage. Ils peuvent apparaître de manière occasionnelle, en fonction des variations hormonales (puberté, cycle menstruelle, grossesse). La fatigue et le stress sont également des facteurs récurrents. L’acné rétentionnelle est facile à traiter avec un traitement local antiseptique et une bonne hygiène de vie. Il existe d’ailleurs des soins qui régulent le sébum conçus exprès pour les adolescents.

Tous les boutons d’acné ne sont pas forcément rouges et blancs. L’acné comédonienne n’est par exemple, pas forcément enflammée. Elle est à l’origine de points noirs et de points blancs principalement sur la zone T (front, nez et menton). Cela reste une acné dite “légère”, dont les cicatrices et marques post acné, ne sont pas systématiques.

Lorsqu’un bouton ou un point noir s’infecte à cause d’une bactérie présente naturellement dans l’épiderme, on parle alors d’acné inflammatoire, une forme d’acné qui coexiste souvent avec l’acné rétentionnelle. En plus d’un soin local, votre dermatologue peut être amené à vous prescrire des antibiotiques, lorsque l’acné est bien installée.

Points noirs ou comédons ouverts
Les points noirs sont provoqués par des bactéries qui obstruent les glandes sébacées. Le pore va donc s’oxyder et devenir noir. Ces points noirs peuvent s’enflammer et devenir des points blancs voire des papules.

Points blancs ou comédons fermés
On parle de comédons fermés lorsque le pore est déjà obstrué. Les bactéries vont donc former une couche supplémentaire sur la peau : un bouton légèrement en relief de couleur chair. Ces boutons blancs sont moins visibles mais ils peuvent s’enflammer et devenir douloureux. Il est donc préférable de tout mettre en oeuvre pour éviter leur apparition et les traiter.

Nos conseils
Comme expliqué au-dessus, les comédons apparaissent à cause de l’obstruction des pores.Pour cela, nous vous conseillons donc dans un premier temps de privilégier les produits non comédogènes pour votre routine soin et maquillage.

– Tournez-vous vers des produits de parapharmacies formulés pour vos problématiques (Bioderma, la Roche-Posay) ou naturels pour ne pas agresser votre peau (La Canopée, Akane, Oolution)

– Nettoyez bien votre peau 2 fois par jour à l’aide d’un gel nettoyant. Le Gel Moussant Purifiant de la Roche-Posay. sera idéal pour parfaire une routine démaquillage. Et of course, ne dormez jamais avec du maquillage, qui risque de boucher vos pores !

– Pensez à choisir un soin de jour adapté à votre problématique comme le Sébium Pore Refinir de Bioderma. Ne négligez pas la phase hydratation, même si vous avez l’impression que ce n’est pas nécessaire car vous avez la peau grasse, c’est au contraire capital de bien hydrater la peau !

– Enfin, faîtes des masques (1 fois par semaine) pour purifier en profondeur, avec par exemple le masque purifiant de Kadalys ou des masques au charbon pour lutter contre les points noirs. Pensez aussi aux gommages (1 à 2 fois par semaine) pour éliminer toutes les cellules mortes, avec ce Nettoyant Exfoliant blackhead solutions de Clinique.

– Pour camoufler, utilisez là encore des produits non comédogènes comme le fond de teint Idole Ultra Wear Nude de Lancôme ou le soin teinté La Roche-Posay.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BirchboxFR (@birchboxfr) le

L’ACNÉ INFLAMMATOIRE

Assez similaire à l’acné comédonienne, elle se déclenche suite à l’obstruction des pores par des cellules mortes. Si ces cellules entrent en contact avec des bactéries, cela peut créer une infection et donc des rougeurs et oedèmes visibles sur le visage. Cette acné va surtout concerner la zone T de votre visage. Si elle n’est pas traitée, vous risquez de garder des cicatrices et autres tâches pigmentaires qui vont être difficiles à estomper sans passer par la case peeling ou laser.

Dans les cas les plus graves, cette forme d’acné sévère peut être très douloureuse, avec des nodules qui fusionnent entre eux pour former des lésions enflammés. Elle touche aussi bien les jeunes que les adultes. Véritable source de souffrance pour les malades, le traitement est indispensable pour une dimension psychologique. 

Maladies hormonales, on différencie l’acné conglobata et l’acné fulminans, bien différentes de l’acné rétentionnelle et plus dures à traiter. Ces formes d’acné nécessitent dans tous les cas l’intervention d’un dermatologue et de médicaments, en plus d’un traitement local. L’acné fulminans peut prendre une forme grave, avec un état fébrile, des douleurs articulaires et des lésions parfois hémorragiques.

Papules
Les papules sont des boutons rouges douloureux et enflammés. Ils peuvent se résorber ou évoluer vers des pustules.

Pustules
Les fameux boutons blancs qu’on aime tant. Les pustules sont des boutons jaunes, très enflammés et douloureux qui contiennent du pus. Vous savez, ce type de boutons que nous nous amusons très souvent à percer alors qu’il ne faudrait surtout pas ?
Les facteurs ? Ils peuvent être génétiques ou liés à l’environnement (stress, fatigue, tabac, pollution, alimentation, etc…). L’acné sévère doit être prise au sérieux, notamment à cause du risque de cicatrices très important, causées par de graves lésions cutanées. Si vous souffrez d’une forme d’acné sévère, favorisez un maquillage adapté à votre peau acnéique, avec des produits cosmétiques respirants, pour éviter d’aggraver le problème.

Nos conseils
Pour traiter ce type d’acné, dans un premier temps, rendez-vous chez un dermatologue. Il est très important d’obtenir l’avis d’un spécialiste car l’acné est, tout de même, une maladie de la peau (et non des restes de votre adolescence) qui n’est pas à prendre à la légère.

Ensuite, il est important d’utiliser des produits antiseptiques et anti-inflammatoires.
Établissez une routine de soin quotidienne en profondeur :

– Nettoyez bien votre peau 2 fois par jour à l’aide d’un gel nettoyant doux et anti-inflammatoires comme par exemple le Sébium Moussant de Bioderma.

– Démaquillez vous complètement tous les soirs.

– Optez pour un soin et une crème hydratante adaptés à votre type de peau à appliquer matin et soir comme le gel Anti-Blemish Solutions de Clinique ou le soin Anti-Imperfections Saint Gervais Mont-Blanc.

– Pensez aux masques et gommages, même si votre peau est sensible, celui à l’acide salicylique de Dermalogica vous aidera à lutter contre les peaux mortes tout en douceur.

– Pensez également à vous protéger des UV pour éviter les problèmes de pigmentation. N’oubliez pas que le soleil sèche vos boutons, certes, mais que ceux-ci réapparaîtront de plus belle une fois les vacances terminées ! Vous pouvez utiliser la crème correctrice jour de Topicream qui va hydrater votre peau, estomper les taches pigmentaires et vous protéger des UV.

– Pour les boutons persistants, appliquer un soin correcteur ciblé comme l’Actif Pur de chez ETAT PUR.

– Pour réparer votre peau et remédier contre les cicatrices et marques post acné, pensez aux crèmes réparatrices et sérums. La Cicabio de Bioderma a été faite pour vous !

– Enfin, pour la partie make-up, optez par exemple pour cette BB crème Embryolisse qui va camoufler vos imperfections sans les aggraver.

L’ACNÉ KYSTIQUE

L’acné kystique est généralement la plus douloureuse et problématique. Elle cause de larges boutons qui font très mal et qui emmènent l’infection à un niveau supérieur. Seulement les professionnels sont aptes à traiter ce type d’acné.

Nodules
Les nodules sont des gros boutons rouges enflammés qui peuvent évoluer vers un abcès et qui apparaissent le plus souvent sur les épaules et le dos. Ils sont causés par l’endommagement d’une zone de tissu de votre corps en profondeur, en plus de la lésion existante. Cela risque, par conséquent, de laisser des cicatrices et marques sévères, d’où l’importance de traiter au plus vite ce type d’acné très douloureux.

Kystes ou microkystes
Aussi causés par l’endommagement d’une zone de tissu de votre corps profondément dans la peau, ces kystes sont remplis de pus. Tout aussi douloureux et gênants que les nodules, ils risquent de vous laisser des cicatrices et marques alors ne les touchez surtout pas, et foncez chez le dermato !

Nos conseils
Pour traiter ce type d’acné, dans un premier temps rendez-vous chez un professionnel de santé. Il est très important d’obtenir l’avis d’un spécialiste car l’acné kystique n’est pas à prendre à la légère. Des traitements à base de zinc ou de soufre (anti-inflammatoires) vous seront surement prescrits ou bien des traitements pour diminuer la dose de sébum de votre peau.

Le Soin Anti-Imperfections Effaclar Duo convient aux peaux à imperfections sévères et protégera également votre épiderme des rayons UV.

Le point noir : un signe d’acné ou pas ?

Vous avez régulièrement des points noirs ? Les points noirs accompagnent généralement les différents types d’acné. Néanmoins, vous ne souffrez peut-être pas de l’une de ces maladies hormonales. En effet, il existe deux types de points noirs.

Le point noir, ou comédon ouvert, accompagne les différentes formes d’acné, légères ou plus graves. Dans les cas de maladies de la peau liées aux hormones, le point noir est provoqué par une accumulation de sébum, qui noircit à cause de l’oxydation.

Si vous n’avez pas de boutons, vos points noirs ne sont peut-être pas le signe d’une peau acnéique et vos hormones sont innocentes. Il peut s’agir de pores dilatés encrassés par des impuretés. Pour éviter ces accumulations de saletés, procédez à un nettoyage régulier de votre peau, tout en profondeur. Vous devriez vite vous en débarrasser !

NOS DERNIERS TIPS

Bien manger, pratiquer une activité physique régulière et bien dormir (…) Vous connaissez la chanson !

Faîtes aussi attention aux bactéries ! Lavez régulièrement vos serviettes, taies d’oreiller ainsi que vos téléphones et ordinateurs pour éviter la prolifération de ces bactéries. N’oubliez jamais qu’une belle peau passe avant tout par une bonne hygiène de vie !

Écrit par Ellie Roche  le 

Rejoignez l'aventure Blissim

Produits mentionnés dans l'article.

$

Expédition rapide

On prépare votre colis en 24h

Heureuse ou remboursée

Ça arrive à tout le monde de se tromper

SAV & Pharmacien à l'écoute

Besoin d'aide ? Contactez-nous

Paiement

100% sécurisé

Newsletter

Recevez toutes les actualités et les offres Blissim en avant-première

?Aide