Offre valable dès 49€ d'achat jusqu'au 30.04.2021. Non cumulable avec d'autres offres promotionnelles en cours et le parrainage. Non valable sur les marques points rouge, les coffrets, les abonnements, les cartes cadeaux, les éditions limitées, Splendist et la fabrique en ligne.

Osez la couleur
A la une   Le 

Osez la couleur

On adore les make-up  chatoyants sur papier glacé. Dans la vraie vie, on n’ose pourtant pas souvent la couleur. À tort ! Le maquillage peut devenir un accessoire aussi chic qu’une pochette ou une paire de stilettos. À condition de ne pas se transformer en Arlequin ! La makeup artist Angélik Iffennecker nous livre ses précieux conseils.

Une question d’harmonie

On choisit la couleur de son maquillage comme un accessoire. L’idée est donc de l’accorder à sa tenue. Si tout est possible avec une robe noire, on choisira une ombre à paupières, un mascara ou un rouge à lèvres dans la même famille de couleurs que sa tenue. Si on est habillée dans une palette chaude, on reste dans des teintes chaudes et inversement.

Le teint

La couleur est à manier avec précaution. Envie d’un teint bronzé ? Pourquoi pas, mais pas question d’utiliser une poudre trop foncée ! L’idée est d’opter pour une poudre ou un fond de teint plus clair, en se basant sur la couleur de la peau du cou. Puis pour réchauffer le teint, on applique une poudre de soleil ou un fond de teint plus chaud par zones uniquement pour créer des volumes et des reliefs sur le visage : le front, les pommettes, le menton. Côté blush, exit les années 1980 ! On n’étire plus son blush en ligne, de la tempe au coin de la lèvre ! On peut oser un joli rose à condition de l’appliquer en rond sur le haut de la joue. Les peaux les plus bronzées peuvent aussi choisir un blush orangé. Pensez aux poudres irisées pour parfaire un effet glowy et apporter des brillances étudiées sur l’arcade sourcilière, l’arête du nez ou le creux de la lèvre supérieure.

Le regard

Pour un maquillage de couleur sur les yeux, trois outils s’offrent à vous : le mascara, le liner et le fard à paupières. Soyons folles ! Quelle que soit la couleur de l’iris, on peut se permettre toutes les fantaisies à condition d’assumer. Pour un look ultra tendance, on peut s’amuser à créer un monochrome rose, orange ou bleu en accordant le liner et le mascara. On évite le rouge pour ne pas avoir l’air d’un lapin atteint de myxomatose.

Si vous optez pour un fard à paupières, on reste plus sobre sur les cils en choisissant un mascara brun ou noir. On applique l’ombre, matte ou glossy, en aplat sur la paupière. On préfère les monochromes, moins compliqués à gérer. On évite les combinaisons de 2 couleurs flashys, d’autant plus si on est accro au rouge à lèvres (alerte clown). La combinaison d’une autre couleur, plus gaie, est toutefois recommandée lorsqu’on réalise un smoky. Par exemple, un regard charbonneux brun peut être illuminé d’un flash de vert, au centre.

Fini le temps où l’on recommandait un orange pour les yeux bleus ou un violine pour les yeux marrons. Tout est une question d’envie ! Le maquillage est éphémère alors on se lâche !  Le choix se fait davantage selon la forme de l’œil. Si la paupière mobile est visible et grande, on peut tout faire, ombre à paupière ou liner. Si la paupière mobile est quasi-invisible, on privilégie alors une ombre à paupière. Pour savoir jusqu’où on peut étirer la couleur, l’experte nous conseille de partir de la paupière inférieure. L’idée est de créer un repère à ne pas dépasser en traçant un trait en prolongation avec la paupière inférieure. Si on dépasse ce repère, le maquillage risque d’affaisser le regard.

La couleur du sourcil n’est pas à négliger. Si on a la racine plus foncée, on peut accorder son crayon à sourcils aux reflets plus dorés des longueurs et pointes.

La bouche

Le grand classique, c’est le rouge ! Comme une petite robe noire ou des talons, il faut savoir le porter. Avant tout, le teint doit être lumineux pour accepter une bouche rouge. Le rouge avec des pigments bleutés rend les dents blanches et va à tout le monde. Le rouge avec une pointe d’orangé ira à des teints plus chauds. Du rose flashy à l’orange vitaminé, on peut oser des rouges à lèvres très pigmentés mats comme des gloss acidulés. On s’offre une palette de plusieurs coloris pour varier les plaisirs.

On ne met pas du bleu ou du vert sur les lèvres. Tout comme on évite de se faire une bouche orangée si on a déjà dessiné son regard d’orange flashy. Il faut choisir son point de couleur : soit le regard, soit les lèvres. Ne perdez pas de vue qu’une bouche bien flashy fonctionne toujours. C’est très facile à réaliser. Sur le regard, on se contente alors d’un trait de liner sobre et d’un mascara.

Les ongles

Côté vernis, liberté totale ! On s’amuse avec les couleurs. On peut même mixer plusieurs couleurs sur la même main. L’idéal est de rester dans une même famille de couleur. Par exemple, on peut jouer avec un camaïeu d’orangés, en appliquant une teinte différente sur chaque doigt.

Écrit par Ellie Roche  le 

Rejoignez l'aventure Blissim

Produits mentionnés dans l'article.

$

Expédition rapide

On prépare votre colis en 24h

Heureuse ou remboursée

Ça arrive à tout le monde de se tromper

SAV & Pharmacien à l'écoute

Besoin d'aide ? Contactez-nous

Paiement

100% sécurisé

Newsletter

Recevez toutes les actualités et les offres Blissim en avant-première

?Aide