Offre valable dès 49€ d'achat jusqu'au 30.04.2021. Non cumulable avec d'autres offres promotionnelles en cours et le parrainage. Non valable sur les marques points rouge, les coffrets, les abonnements, les cartes cadeaux, les éditions limitées, Splendist et la fabrique en ligne.

Les mannequins trop maigres interdits en Israël
A la une   Le 

Les mannequins trop maigres interdits en Israël

Karlie Kloss Vogue Italie mince loi Israël mannequin

A quel moment mince est-il trop mince ? Si vous êtes mannequin, directeur de casting ou rédacteur d’un magazine en Israël, vous devriez désormais avoir la réponse. En effet, le pays vient de promulguer une loi, en vigueur depuis le 1er janvier 2013, interdisant aux mannequins dont l’IMC (Indice de Masse Corporelle) est inférieur à 18,5 d’apparaître sur les campagnes publicitaires et dans les pages des magazines.

D’après le Wall Street Journal, la loi oblige également les magazines à informer leurs lecteurs lorsque les images ont été retouchées dans le but de faire paraître la mannequin plus mince. Des mesures qui visent à mettre en avant des mannequins à l’apparence plus saine. A noter toutefois qu’elles ne s’appliquent que pour les images réalisées en Israël et ne concernent pas celles provenant d’autres pays.

Cette interdiction des mannequins trop maigres en Israël n’est pas sans rappeler la controverse qui secoue le milieu de la mode depuis plus d’un an déjà. En décembre 2011, le Vogue Italie avait essuyé de nombreuses critiques suite à la publication d’une série de photos mettant en scène le mannequin Karlie Kloss jugée beaucoup trop maigre. Les images avaient été immédiatement retirées du site internet de Vogue. Puis en juillet, le magazine Seventeen a lancé son « Body Peace Treaty » (traité sur la paix du corps), promettant de ne jamais modifier le visage ou le corps de ses modèles, après qu’une adolescente de 14 ans ait réuni plus de 25 000 signature sur une pétition demandant au magazine d’arrêter l’usage de Photoshop.

Israël est le premier pays à mettre en place des mesures législatives officielles pour réglementer le poids des mannequins. Aux États-Unis, le Conseil de la Mode et des Créateurs Américains a adopté une série de recommandations dont une demandant aux créateurs de fournir snacks et repas sains pour les mannequins lors des défilés. Le CFDA encourage également vivement les mannequins souffrant de désordres alimentaires à demander de l’aide. Autant de petites mesures qui, si elles ont le mérite d’exister, ne règlent pas le véritable problème. Les mannequins continuent d’être soumises à une pression folle pour rester mince (la taille 0 ou 34 en France étant la taille standard) tandis que les consommateurs sont au quotidien exposés à des images de minceur idéale imaginaires.

Si cette nouvelle loi peut paraître trop sévère, elle apparaît toutefois comme un nouveau pas dans la bonne direction.

Source: Birchbox

Écrit par Malvina  le 

Rejoignez l'aventure Blissim
$

Expédition rapide

On prépare votre colis en 24h

Heureuse ou remboursée

Ça arrive à tout le monde de se tromper

SAV & Pharmacien à l'écoute

Besoin d'aide ? Contactez-nous

Paiement

100% sécurisé

Newsletter

Recevez toutes les actualités et les offres Blissim en avant-première

?Aide