*Offre valable dès 39€ d’achat jusqu’au 31 août 2021. Non cumulable avec d’autres offres promotionnelles en cours sauf les avantages fidélité. Non valable sur les marques points rouge, les coffrets, les abonnements, les cartes cadeaux, les éditions limitées et la Fabrique en ligne.

Beauté : ce qu’on garde en héritage
A la une   Le 

Beauté : ce qu’on garde en héritage

Il y a des conseils qui restent en mémoire et ressurgissent dès que vous voyez votre reflet dans le miroir. Des gestes beauté que vous avez scruté alors que vous jouiez encore à la poupée, des détails sur un visage, une coiffure, une tenue qui vous ont marqué, au point aujourd’hui, de les copier. Des femmes lointaines ou proches qui ont imprimé en vous une image quasi iconique, indélébile. Depuis des décennies, les femmes se transmettent oralement ou par mimétisme leurs secrets de féminité. Mais pourquoi ce « passage de relais » est-il essentiel dans ce cheminement vers NOTRE féminité ? 

Pour le comprendre, nous sommes allées à la rencontre de ces filles et de ces petites filles devenues grandes aujourd’hui et qui gardent dans le coin de leur tête les conseils et les avertissements de leur mère et de leurs grand-mères. Des astuces chuchotées à l’oreille et qui résonnent telles des « madeleines de Proust ». Car c’est peut-être aussi ça, les secrets de beauté. Des instants privilégiés entre une femme et une jeune fille, des parenthèses secrètes durant lesquelles on apprend, par petites touches, à construire sa féminité avec ses propres gestes mais en étant tout de même savamment aiguillée. Au même titre que nous écoutons attentivement la recette si secrète du gratin inimitable de notre grand-mère, on tend l’oreille dès que notre modèle (sur Terre) nous livre ses petits secrets de beauté…A nous ensuite de les garder, de  les mettre de côté ou de les transmettre à notre tour…

Extraits :

MISE SUR LE TRIO GAGNANT
« Ma mère m’a très tôt inculqué trois routines simples à adopter : rincer ses cheveux à l’eau froide pour les rendre brillants, ne jamais zapper la case démaquillage et beaucoup, beaucoup dormir. » Margot, 22 ans

NE TOUCHE PAS A TES SOURCILS !
« J’ai en tête les sourcils ultra épilés de ma mère. Elle regrette amèrement ce geste fatal, héritage des années 1970, qui a littéralement transformé son regard. Je la vois encore me répéter face au miroir: ôter deux ou trois poils stratégiques pour dessiner une jolie courbe, OK. Mais ensuite, on range la pince à épiler. » Cécile, 33 ans

NE CACHE PAS TON VISAGE
« A 15 ans, j’avais une énorme frange qui non seulement me cachait le front, mais en plus cachait mes grands yeux bleus. Dès que je sortais de la douche avec ma serviette enrubannée autour de la tête,  ma mère s’exclamait: Aaaah, je vois ENFIN ton visage ! ». Aujourd’hui, je ne succomberais plus à la tendance de la frange. Ma mère avait raison, ça ne m’allait pas du tout. » Laure, 27 ans

PREND SOIN DE TES MAINS
«  Tous les dimanche après-midi, ma mère et ma grand-mère se retrouvaient autour d’un thé et 15 000 pâtisseries pour discuter et…se faire une petite manucure. Du haut de mes 9 ans, je les observais hydrater leurs mains, retirer minutieusement les cuticules autour des ongles, limer l’arrondi, poser une crème sur leurs ongles parfaits, appliquer une couche de vernis transparent, puis une deuxième de couleur…Dès que je peux, je mets un peu de musique, je me prépare un thé et je débute ce rituel beauté… avant de dévorer mon éclair au café ! » Coraline, 25 ans

HYDRATE TOI
« Ma grand-mère caressait souvent ma peau et  me disait: tu mets de la crème ma chérie ? L’hydratation, pour ma grand-mère, n’était pas à prendre à la légère ! Elle s’enduisait régulièrement les cheveux d’huile d’olive, faisait une fois par semaine des masques maison à l’amande douce, se tartinait le corps de crème à l’huile de jojoba et appliquait une mixture ultra fondante sur le visage avant d’aller se coucher. Aujourd’hui, à 81 ans, elle a l’air d’en avoir 15 de moins. A 30 ans, je commence à comprendre (en même temps que mes premières rides), les effets concrets de ses rituels beauté. Mieux vaut tard que jamais ! » Marine, 30 ans

LES LÈVRES ROUGES DE MA GRAND-MÈRE
« 
Je revois ma grand-mère, l’été, sous son grand chapeau de paille. On ne voyait qu’une chose : ses lèvres rouges…glamour et si classe ! A 12 ans je n’avais qu’une envie : en avoir dix de plus pour (enfin !) porter ce rouge aux lèvres. Aujourd’hui c’est devenu ma signature beauté. Je suis même restée fidèle à la marque fétiche de ma grand-mère en la matière: Dior. Addict !

Et vous, que gardez-vous en héritage ?

 

Écrit par amandine  le 

Rejoignez l'aventure Blissim
$

Expédition rapide

On prépare votre colis en 24h

Heureuse ou remboursée

Ça arrive à tout le monde de se tromper

SAV & Pharmacien à l'écoute

Besoin d'aide ? Contactez-nous

Paiement

100% sécurisé