Offre valable dès 49€ d'achat jusqu'au 30.04.2021. Non cumulable avec d'autres offres promotionnelles en cours et le parrainage. Non valable sur les marques points rouge, les coffrets, les abonnements, les cartes cadeaux, les éditions limitées, Splendist et la fabrique en ligne.

Enceinte et sportive, c’est possible !
A la une   Le 

Enceinte et sportive, c’est possible !

Parmi les joliestas vous êtes nombreuses à être de futures jolies mamans… Alors aujourd’hui Candice du blog French Girl in London vous donne ses conseils pour rester au top pendant 9 mois !

Tout a commencé un mercredi soir… Debout sur mon trapèze, j’écoutais avec une grande attention teintée d’angoisse les explications de la remplaçante. Je suis plutôt visuelle moi alors les explications d’une prof à 3 mètres en dessous de moi quand il n’y a qu’un matelas de gym pour amortir ma possible chute, ça me convainc pas des masses. Ma prof’ habituelle elle le sait, mais pas la remplaçante, non… pas la remplaçante ;( Alors elle m’explique comment passer d’une position à une autre mais  je ne suis pas convaincue mais alors pas dut tout. En fait le matin, j’ai découvert que mon  petit bout était en route et du coup j’ai un peu les chocottes… Donc je descends de mon trapèze, je prends mon sac et je pars comme ça, sans rien dire…
Et je fais quoi maintenant pour passer mes nerfs : natation, yoga, cours de Pilate… ?! Y a le choix mais ça m’inspire pas des masses, alors :
1. pas de sport violents (j’abandonne tout de suite l’idée du Krav Maga)
2. un truc que j’ai déjà fait (pas le moment d’apprendre un nouveau truc)
3. un truc que j’aime bien faire (tant qu’à faire, autant se faire plaisir)
Résultat =  La danse classique !

Donc la semaine d’après me revoilà à mon bon vieux cours de danse toute arrondie dans mon justaucorps moodkit à essayer de trouver mon nouveau centre de gravité. Ce coquin change toutes les semaines et mes arabesques sont super bancales. Et mes petits jetés et entrechats ? Ah c’est toute une histoire… Vous avez vu Fantasia ? Oui ? Ben j’ai l’impression d’être l’hippopotame en tutu J Au final, j’ai fait de la danse pendant plus de 5 mois et c’était pour moi un moment privilégié, pendant tous les cours petit bout était calme et avait la bougeotte pour un bonne demi-heure après la classe : je crois qu’il répétait secrètement tous les mouvements ;)

A 8 mois de grossesse j’ai du arrêter à cause de mon emploi du temps  de ministre: mes cours de préparation à l’accouchement étaient le même soir. Du coup, j’ai commencé le yoga. Aaaah le yoga, j’avais essayé, avant, et ça m’avait pas du tout plu (bon d’accord peut-être que j’avais pas la bonne prof mais bon… du coup j’étais pas convaincue ;) Au final, il faut avouer que ça aide bien avec le « stress prénatal » et libère des tensions, et puis ça aide aussi à se préparer physiquement à la naissance. En plus contrairement à la danse, on était toutes enceintes donc je me sentais plus dans mon élément ! Et puis j’aimais bien le regard plein de compassion des autres élèves à la semaine 39, 40, 41 et … juste 41 et demi, il a finit par sortir le petit bout !

Et puis à 9 mois et des poussières, mon ventre commençait à vraiment peser son poids et j’ai gouté au plaisir de la piscine. J’y suis allée avec des copines de la classe de préparation à l’accouchement et toutes les trois on avait une super dégaine ;) La première fois dû à un petit quiproquos (comme j’en ai toujours le secret) je me suis retrouvée à nager non-stop pendant une heure et demi. Le lendemain, le « petit bout in utero » et moi avons dormi presque toute la journée pour s’en remettre ! Mais c’est vraiment très agréable à la fin de la grossesse… Ça masse le ventre et nous enlève ce sentiment de pesanteur qu’on peut avoir en fin de grossesse.  J’y allais presque  tous les jours !

Bon au début, j’ai quand même fait ma Charlotte de Sex in the City II (oui je sais le deuxième film était nul…) et puis je me suis posée plein de questions sur le sport pendant la grossesse!  En théorie, ça vaut le coup d’entretenir un peu sa musculature, sa circulation et son endurance en vue du marathon – c’est comme ca que j’appelais le travail, ça me filait moins la trouille ! Si je mange bien, me prépare physiquement et mentalement… tout est sous control, non ? ;)  Mouai, c’est ce qu’on dit et puis ça  peut pas faire de mal, alors… y a pas de raisons d’ignorer ses envies sportives parce qu’on est enceinte !

PS : Personnellement, je pense que ça m’a aidé et il parait que les femmes ayant continué à faire du sport pendant leur grossesse accouchent moins fréquemment par césarienne mais j’ai eut la chance d’avoir une grossesse sans vrais problèmes et je faisais déjà du sport régulièrement donc j’ai pu continuer le sport avec l’accord de mon médecin et de ma sage-femme.

Retrouvez le blog de Candice : http://frenchgirlinlondon.com/

Écrit par marie  le 

Rejoignez l'aventure Blissim
$

Expédition rapide

On prépare votre colis en 24h

Heureuse ou remboursée

Ça arrive à tout le monde de se tromper

SAV & Pharmacien à l'écoute

Besoin d'aide ? Contactez-nous

Paiement

100% sécurisé

Newsletter

Recevez toutes les actualités et les offres Blissim en avant-première

?Aide